L’actu du moment

 

Le Festival du Morse fête ses 10 ans

 

10 ans, c’est jeune ! En même temps 10 ans c’est une prouesse pour la poignée de passionnés, qui étaient à l’initiative du Festival et qui ont souhaité partager leur goût pour le spectacle vivant. A toutes celles et ceux qui nous ont aidés, que nous avons croisés, avec qui nous avons échangé et construit avec le temps, ami.e.s, bénévoles, artistes, technicien.n.e.s et élu.e.s, merci.

Bien sûr, ça se fête. 10 ans à plein régime avec la passion comme guide, la créativité comme carburant, le partage et la transmission comme désir. La 10ème édition, c’est 3 jours de festivités dont 2 sur la Grand’Place de Couffouleux, sous chapiteau et en extérieur.  La 10 ème édition, c’est aussi  3 nouveaux partenariats avec des acteurs culturels dynamiques du territoire :

Nos voisins de La Fourmilière ont carte blanche. Plusieurs artistes & artisans exposent sur le site du festival.  Le vernissage est à découvrir à l’ouverture des portes // Dès vendredi soir, Radio Octopus est présente pour une mise en onde du festival, réactions, sensations, et échanges tout azimut // Et pour la clôture du festival, venez prendre l’air sur les coteaux de Salvagnac au Café Au bord du Monde.

La 10ème édition, ce sont des concerts gratuits, du théâtre, du cirque, du clown, des animations, un manège, le coin des Mômes et le marché des créateurs. Buvette et restauration locale majoritairement issue de l’agriculture biologique.

Ce festival est à la fois un espace de fête, de rire, de cris et de corps. Un lieu d’imagination, d’invention et de pensée, de transmission et d’éducation. Un lieu de communauté et aussi de colères, de transgression et de débats. C’est notre flamme. Reprenons-la, distribuons-la et partageons-la.

Anne Colin

  

 

« La compagnie du morse repose sur la volonté d’Anne Colin »

Elle aurait pu passer sa vie sous les néons d’un laboratoire de recherche, l’oeil rivé à son microscope mais en 1986, elle quitte les souris et les scalpels pour se plonger dans «la boîte noire», bien décidée à disséquer les mots et les émotions pour nous les donner à voir et à entendre. Très vite son goût de la recherche, son souci du détail, son désir d’appréhender l’infiniment petit et l’infiniment grand la pousse à s’exprimer par la mise en scène.

Elle décide alors, en 1987, de créer  un espace de recherche, de transmission, de création et d’événementiels autour des différents modes d’expressions du spectacle vivant. Ainsi nait La Compagnie du Morse.

En collaborant avec des artistes, des citoyens, des élus, des lieux de diffusion, la Compagnie du Morse œuvre à l’enrichissement d’une offre culturelle et artistique de qualité. 30 ans de rencontres, d’aventures artistiques et humaines…

 

Pourquoi le morse ?

 

Chassé par les explorateurs du Grand Nord, et les trafiquants d’ivoire, le morse est en grand danger d’extinction. Au bord du déclin, cet animal aux allures préhistoriques, tente pourtant de survivre dans toutes les mers arctiques. Lorsqu’il est blessé par un chasseur la fureur s’empare de lui. Il est capable de faire chavirer l’embarcation. Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas !

« Le morse résiste, conscient du monde qui l’environne ! »

Prenant appui sur ses défenses plantées dans la banquise, le morse se hisse hors de l’eau et se maintient ainsi accroché pendant la sieste.

« Le morse sait profiter de la vie, rien ne le presse ! »

La solidarité entre eux est légendaire : si un congénère isolé est attaqué, les guetteurs sonnent l’alerte et tous viennent à la rescousse.
Solidaires, ils le sont aussi avec d’autres ; ils sont organisés et efficaces !
Très sociables, les morses adorent s’entasser les uns sur les autres sans distinction de sexe et par centaines.

« Les morses aiment particulièrement le contact et les échanges… Les rencontrer vaut le détour. »